mercredi 5 août 2015

Wonder



 Couverture Wonder
Wonder 
R.J Palacio
502 pages
Éditions Pocket 

 Résumé

« Je m'appelle August.
Je ne me décrirai pas.
Quoi que vous imaginiez, c'est sans doute pire.
Né avec une malformation faciale, Auggie n'est jamais allé à l'école.
A présent, pour la première fois, il va être envoyé dans un vrai collège...
Pourra-t-il convaincre les élèves qu'il est comme eux, malgré tout ?
Ne jugez pas
un livre garçon
à sa couverture son apparence »



Mon avis

Un livre très touchant avec un sujet qui n'est pas souvent abordé et encore moins de cette façon. En effet, dans Wonder nous suivons August, un petit garçon de 10 ans qui est né avec une malformation du visage assez sévère et qui a subit de nombreuses opérations (27 en 10 ans) et qui n'a jamais été à l'école suite à cette difformité. En effet, ses parents ont toujours été surprotecteur envers Auguste, cependant, ses parents décident qu'il est temps pour August de voir le monde et de se faire des amis. Ainsi, même s'il était réticent à la base, August accepte d'aller au collège.
Donc, tout au long du roman nous suivons le parcours d'August dans cette nouvelle vie, où moqueries et peur de ses camarades est omniprésente. C'est un roman à plusieurs voix, c'est à dire qu'en plus du point de vue d'August, nous avons celui de sa sœur Via, de son ami Jack, de sa copine Summer...Et c'est un point que j'ai beaucoup aimé puisque cela nous permet de voir la situation sous des angles différents et cela aborde d'autres sujets tels que comment être l'ami d'un enfant dont tout le monde se moque ou comment être sa sœur. Puisque certes ce n'est pas facile pour August d'être constamment montré du doigt mais ce n'est pas évident pour ses proches non plus.

Concernant les personnages, j'ai beaucoup aimé le personnage d'August et je n'ai eut à aucun moment pitié de lui et je pense que c'est un choix de l'auteur, de ne pas faire en sorte que le lecteur ai pitié de ce petit garçon, mais j'ai au contraire été révolté par le comportement de certains élèves et de certains parents également puisqu'à la limite les enfants sont un peu jeunes pour comprendre et être empathique mais alors les parents eux n'ont aucunes excuses. Enfin bref, j'ai trouvé qu'August était vraiment très courageux car à tout moments il aurait pu dire qu'il voulait arrêter l'école mais il a préféré se battre et rester fort et pour un petit garçon de cet âge là c'est remarquable.

Concernant le personnage de Via, j'ai trouvé qu'il était nécessaire à l'histoire pour avoir le point de vue d'un membre de sa famille qui vit depuis toujours avec August et qui mine de rien subit également les regards malfaiteurs que subit August. En effet, Via est une sœur qui aime son frère et qui jusqu'à un certain moment ne voyait pas August comme les autres le voient, c'est à dire différent. Et même si certaines de ses paroles ou pensées sont dures elles demeurent tout de même réalistes et humaines.

De plus, les personnages de Jack et Summer sont importants car se sont les seuls amis d'August et ses seuls piliers au collège, sans eux je ne pense pas qu'il aurait eut le même courage pour affronter les méchancetés des autres. De plus, Summer est une jeune fille très sympathique et altruiste puisqu'à la différence de Jack, personne ne lui a demandé d'aider August à s'adapter, elle le fait de bon cœur et c'est juste parfait. Jack lui est une des personnes que le principal à convié à aider August à s'adapter, mais au bout d'un moment on voit qu'il le fait non plus par obligation mais bien par réelle envie et parce que finalement ils deviennent amis malgré quelques différents. 

Enfin, j'ai trouvé la plume de l'auteur idéal pour ce sujet, puisque comme je l'expliquait plus haut, je n'ai ressentit que de la révolte et de l'empathie durant ma lecture, à aucuns moments je me suis dit "oh le pauvre" mais plutôt "quel courage" et je pense qu'il est préférable de réagir comme ça.


Ma note: 17/20



Bisouille de grenouille
 

1 commentaire:

  1. C'était une très jolie lecture pour moi aussi. Un coup de coeur.

    RépondreSupprimer