mercredi 16 mars 2016

Maybe not



Maybe not
Auteure: Colleen Hoover
Editions: Hugo New Romance
Pages: 146

Résumé 


"Quand il a l'opportunité de s'installer en colocation avec une jolie blonde, Warren accepte sans hésiter. Ce pourrait être une expérience excitante... 

Mais peut-être pas. 
Surtout quand cette coloc est Bridgette, une fille un peu froide et très têtue. Rapidement, la tension est tellement palpable que ces deux-là ont du mal à rester dans la même pièce. Mais Warren a une théorie : quand on est capable de tant de haine pour une personne, on peut facilement transformer ces sentiments en passion. Et il a bien l'intention de le tester sur Bridgette. Réussira-t-il à réchauffer son cœur et lui apprendre à aimer ? Peut-être. Mais peut-être pas"


Ma chronique sur Maybe Someday


Mon avis 

J'avais eut un réel coup de coeur pour Maybe Someday et lorsque j'ai vu que ce spin-off allait sortir, je l'ai attendu avec impatience, il n'est d'ailleurs pas rester bien longtemps dans ma PAL.^^

Dans ce roman nous suivons l'histoire de Warren et de Bridgette, deux personnages que l'on rencontre dans Maybe Someday mais dont on n'en sait pas d'avantage, notamment sur les bases de leur relation , et ce spin-off nous dévoile tout. En effet, ce livre commence avant Maybe Someday, lorsque Bridgette vient s'installer en collocation avec Ridge, Brenan et Warren. On apprend d'ailleurs la raison de sa venue et la relation qu'elle a avec Brennan. 

Warren et Bridgette c'est de l'amour/haine et ça dès le départ, ils vont se lancer des piques dès que l'occasion se présente et tout n'est que prétexte pour faire une crasse à l'autre. Mais en même temps on sent véritablement une attirance charnelle l'un pour l'autre. Le roman est écrit sous le point de vue de Warren, on entre dans sa tête et toutes ses pensées et ses désirs. Il va s'obstiner à conquérir Bridgette et surtout à faire tomber les barrières qu'elle met entre eux. Warren, c'est un personnage que j'avais beaucoup aimé dans Maybe Someday, il m'avait beaucoup fait rire et se retrouver dans ses pensées m'a bien faire également. 

Quant à Bridgette, je ne l'avais pas plus apprécié que ça dans Maybe Someday et apprendre à la connaître dans ce roman m'a beaucoup plut, on en apprend d'avantage sur pourquoi elle se méfie tant des gens, pourquoi elle ne veut pas perdre le contrôle, c'est un passé difficile qui l'a forgé ainsi et elle en devient d'autant plus attachante.

Un spin-off qui m'a fait replonger dans un autre côté de Maybe Someday qui avait été un réel COUP DE CŒUR, on a quelques parties déjà évoquées dans Maybe Someday, mais rien de redondant, au contraire on est heureux de redécouvrir certains passages. 

Bref, j'ai aimé en apprendre d'avantage sur la relation entre Bridgette et Warren, cependant j'aurais voulu que l'auteure approfondisse encore plus cette relation, car à peine 150 pages, c'est trop court, surtout pour un Colleen Hoover. 



Ma note: 17/20


Bisouille de grenouille 

1 commentaire:

  1. Tout à fait d'accord ! Il était trop court, j'en veux plus :D

    RépondreSupprimer